• 07 83 93 59 07
  • chloemoulinadna@gmail.com
  • ADNA Bretagne 6 rue Colbert 29200 Brest

Présentation et Fonctionnement

L’ADNA soutient une consultation mémoire libérale (CML) dans toute la Bretagne depuis 2005.  Elle est composée de neurologues libéraux et de neuropsychologues.
Elle est financée par l’Agence Régionale de Santé Bretagne et a été soutenue par AG2R La Mondiale.

Depuis 2005, plus de 22 000 patients ont bénéficié de la consultation mémoire de l’ADNA Bretagne. Chaque année`, plus de 1000 bilans neuropsychologiques sont réalisés sur l’ensemble du territoire breton

Pour quels patients ?

Pour toute personne souffrant de troubles cognitifs et / ou comportementaux :

  • troubles cognitifs : perturbations de la mémoire, de l’attention, de l’organisation, des gestes, du langage…
  • troubles comportementaux : Un changement par rapport au comportement « habituel » de la personne lié à une atteinte cérébrale.

Les objectifs de la consultation mémoire :

  • L’élaboration de diagnostics précoces des défaillances des fonctions cognitives, et plus particulièrement de la mémoire, qui apparaissent avec le vieillissement.
  • Un suivi médical s’appuyant sur la coordination des interventions des professionnels de santé.
  • Une réflexion sur l’aménagement du quotidien de la personne.
  • Un accompagnement du patient et de l’entourage (aide, soutien, information)

Fonctionnement de la consultation mémoire

  • Le médecin généraliste oriente vers un des neurologues libéraux du réseau.
  • La personne bénéficie d’une consultation avec le neurologue, si nécessaire d’un bilan neuropsychologique avec le neuropsychologue.
  • Une consultation de synthèse des résultats et de diagnostic est ensuite proposée par le neurologue.
  • Un courrier est envoyé au médecin traitant 

Nos autres actions :

  • Orientation des personnes vers les dispositifs d’aide (accueils de jour, DAC, plateforme de répit, orthophonistes ou ergothérapeutes libéraux…)
  • Formations au public ou aux professionnels en lien avec les troubles de la cognition, la perte d’autonomie
  • Participation à la recherche via l’utilisation d’un logiciel qui permet d’adresser les données à la Banque Nationale Alzheimer.
  • Collaboration à des études universitaires.
  • Programmes d’éducation thérapeutique pour les malades jeunes avec neurobretagne.